À NOS LOUSTICS – TOP 5 des Activités à faire pour un été réussi ! 🌞🌈

Votre été bien mérité est là et il faut en profiter ! Durant cette longue période il est impératif de partager un temps de qualité avec vos enfants.

Voici mon top 5 des activités à faire en famille pour un été réussi !

1. Tenir un journal de toutes vos aventures de vacances.

Chacun des membres de votre famille à une vision unique de ce qui se passe durant les vacances. Vous permettez à chacun d’exprimer son ressenti, en même temps vous vous créez un superbe souvenir de vacances ! Laissez chacun s’exprimer à sa façon: pourquoi ne pas illustrer la visite d’un monument avec un poème par exemple ?

2. Faire un reportage photo en famille

Les enfants sont extraordinaires et font des photos surprenantes: lors de vos siestes, des clichés inédits de votre quartier, des monuments que vous visitez ou bien encore les oreilles du chien !

3. Découvrir les artisans et vendeurs de votre marché

C’est l’occasion de réaliser des recettes pourquoi pas des confitures pour un petit déjeuner au top !

4. Rendre visite aux grands-parents

C’est le moment idéal pour vos enfants de renforcer leur relation avec vos parents. C’est essentiel, passez du temps auprès d’eux pour les aider.

5. Retrouver la nature

Partez en forêt pour pique-niquer: laisser aux enfants le choix du menu ! Reconnaissez avec eux les espèces d’arbres. Vous pouvez également enregistrer les sons de la nature: le vent, les ruisseaux. À la mer, sensibilisez vos loustics en nettoyant le bord de mer après la baignade.

Il est aussi temps pour moi de prendre des vacances. Pas d’inquiétude, je continue de vous accompagner pendant mon congé !

Je serai au près de vous très prochainement,

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants,

Lys, Coach Familial Ma Nannie +

À NOS LOUSTICS – LA CONFIANCE ET L’ESTIME DE SOI 😌

À nos Loustics,

Nous traversons tous des périodes de doute, d’hésitation, accompagnées de pertes de confiance en soi. Il en est de même pour vos enfants. 

Ils peuvent exprimer une souffrance à propos de l’instant qu’ils vivent ou grandir avec un manque de confiance.

La confiance s’acquiert dès la naissance entre le nourrisson et ses parents. Le partage, et le regard rassurant lui permettent de se sentir en sécurité et de commencer les apprentissages de la vie sereinement. Tout se construit dans les liens d’attachements avec le nourrisson. Au cours de l’enfance, la confiance en soi va continuer de se construire dans les interactions familiales mais aussi dans les interactions sociales.

Soyez vigilants et ne pensez pas que votre enfant ne comprend pas ce que vous vivez.  Dès sa naissance le nourrisson sent votre présence, vos émotions et le ton de votre voix.  À ce titre, les ouvrages du pédiatre Thomas Berry Brazelton nous redonne une dimension de communication: « le bébé est une personne. »

Nos vies subissent des changements et des bouleversements: l’enfant à besoin de les identifier. Impérativement, il doit sentir que tout ce qu’il entreprend est important au regard de ses parents pour développer son estime de soi et l’estime des autres.

Vous devez accompagner vos enfants dans leur quotidien avec bienveillance. Les encourager à chaque instant: apprentissages scolaires, sportifs, personnels. Il faut accepter de voir son enfant tel qu’il est, avec ses peurs, craintes, échecs et ne pas lui mettre de pression au regard de sa fratrie ou d’un ami.

Chaque enfant est unique et apprend à son rythme. Ne le bousculez pas ! Dans ce cas, il ne se sentira pas aimé, vous le freinerez et il perdra progressivement le contrôle de ce qu’il entreprend.

Les simples punitions sont à bannir !  Au contraire, faîtes parler votre enfant pour comprendre son comportement ou sa réaction excessive. On ne peut pas faire tout ce que l’on veut: pour bien se construire l’enfant doit intégrer cette notion.  En allant plus loin que la punition vous aidez votre enfant à mieux se connaître et à dépasser le stade de la frustration. N’oubliez pas de le traiter avec respect même si votre colère vous envahie, c’est l’un des meilleurs moyen d’apprendre à votre enfant à se respecter et à respecter les autres. Encouragez-le à affronter les situations nouvelles ou difficiles, invitez votre enfant à relever des défis de son âge 💪.

Amusez-vous avec lui, il sera heureux ce qui l’aidera à avoir une bonne estime de lui. Félicitez-le pour ses efforts, dites-lui : « bravo tu as réussi » quand il le mérite ! 

La confiance en soi grandit à mesure que l’enfant vit ses réussites, reçoit des commentaires positifs et essaie de nouvelles choses.

Essayons de ne pas transmettre nos manques de confiance, car le loustic est dans l’imitation et dans l’identification. C’est à nous de montrer l’exemple ! A contrario, avoir des parents trop sûrs d’eux met la barre très haute, et donne l’impression de ne jamais être à la hauteur. 

Quand nous reprenons sans arrêts nos enfants, nous leurs renvoyons  une insécurité une vision d’un monde dangereux qu’ils ne pourront pas explorer. « Attention tu vas tomber » « Ne fait pas ci , ne fait pas ça » «Tu es bête ou quoi ?» Nos enfants prennent exemple sur nos faits et gestes plutôt que sur nos belles paroles. Catherine Gueguen écrit dans « Pour une enfance heureuse » que « l’enfant imite et nous lui transmettons en priorité ce que nous sommes ».

Un enfant qui n’a pas confiance en lui peut être un enfant qui se dévalorise «je suis nul », «je suis bête » parce qu’il ne se sent pas capable de faire seul. Il peut avoir peur de se tromper en classe, et doute de ses capacités. ll a peur d’aller vers ses camarades, se sent complexé, « je suis moche » «je suis trop gros »

Il y aura des répercutions: agitation à l’école, manque de concentration, insomnies, phobie scolaire s’il n’est pas aidé ou orienté vers un travail thérapeutique.

N’oubliez pas qu’avoir une bonne estime de soi, c’est s’apprécier tel que l’on est 😌 .

Pour que vos enfants acquièrent une aisance sociale: montrez l’exemple ! Il est plus pertinent de discuter avec des personnes au jardin public que de rester assis sur un banc, caché par son journal. Contactez les groupes de paroles pour rencontrer des parents qui vous aideront à trouver des solutions: ils rencontrent des problématiques similaires !

Les adolescents subissent aussi des moqueries de la part de leurs camarades. Remarques sur le physique, choix d’orientation au lycée, style vestimentaire, orientation sexuelle, hobbies. À cet âge, la confiance est mise à mal. Si l’enfant n’est pas correctement accompagné il peut perdre confiance en lui. Agissez avant qu’il soit trop tard, car votre enfant sera un adulte replié sur lui même avec une vie chaotique.

Avant de vous quitter voici quelques lectures et activités à faire avec vos enfants en rapport avec la confiance et l’estime de soi:

– Ma chronique sur le harcèlement scolaire à retrouver ici: https://manannieplus.fr/2019/11/07/a-nos-loustics-le-harcelement-scolaire-🗣/

– « Développer l’estime de soi de son enfant : Les fruits de l’éducation bienveillante » de Petra Krantz Lindgren.

– Ma chronique à l’occasion de la journée mondiale du compliment: https://manannieplus.fr/2020/03/01/a-nos-loustics-journee-mondiale-du-compliment/

– « 50 activités bienveillantes pour renforcer la confiance en soi » de Caroline Jambon.

– « L’estime de soi des 6-12 ans » de Danielle laporte.

– « L’estime de soi chez l’enfant » de France Frascarolo-Moutinot 

Je serai avec vous très prochainement, en attendant cheminons sereinement avec nos enfants. 

 Lys: Coach familial Ma Nannie + 

À NOS LOUSTICS – LE RESPECT 🗣👥😌

À nos loustics, 

Il y a quelques mois, je revenais de l’Île Maurice où la population, bienveillante et respectueuse, m’a beaucoup touché. J’observe, dépitée, combien le respect se perd au quotidien. Pourtant respecter les autres et se faire respecter est essentiel pour avoir une vie sociale épanouie. Quelle que soit son origine, sa culture, ou sa position hiérarchique: chaque être humain mérite le respect ! On retrouve, dans les religions et la philosophie, la même règle d’or: « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ».
Aujourd’hui, je souhaite vous apporter les clés de l’apprentissage du respect à partager au sein de votre famille. 

Le respect se transmet grâce à vous ! 

L’apprentissage du respect dépend du développement psychomoteur de chaque enfant.
Cet apprentissage n’est donc pas le même pour tous. Il est illusoire d’exiger rapidement un comportement irréprochable à votre enfant en le grondant, le punissant ou en le dominant. Si l’on veut transmettre le respect, on doit nous-même être « hyper-respectueux » à la maison, avec tous les membres de la famille: enfants et adultes ! Votre loustic remarquera votre manière de vous exprimer et mimera à son tour vos gestes et paroles. Voilà pourquoi il est nécessaire de lui montrer la voie. Retenir la porte pour la personne qui suit ou dire bonjour en arrivant dans une salle d’attente par exemple.  Apprenez-lui à traiter avec soin les objets et les gens qui l’entourent. Lorsque vous sortez il est toujours nécessaire de définir avec lui ce que vous attendez. Fixez les règles ! Demandez lui de se tenir correctement: ne pas crier, respecter les consignes de circulation par exemple. 

Le respect peut être mis à rude épreuve lors de certaines périodes de la vie de vos enfants par exemple à l’adolescence. 

Les adolescents et préadolescents sont en âge de comprendre qu’ils peuvent très bien découvrir le monde sans leurs parents. Ils cherchent donc tous les moyens pour devenir autonome. Pour gagner cette autonomie il passe par une étape: l’insolence et l’impolitesse. Elle se caractérise par les sarcasmes, le ton dédaigneux, le roulement des yeux, les messes basses ou tout simplement par de la grossièreté pure et simple. Qu’il soit petit ou grand, quand votre loustic a un comportement irrespectueux, allez plus loin que la simple punition. Profitez de cette occasion pour ancrer l’apprentissage du respect.
Exprimez vos limites: « je n’accepte pas que tu me frappes, je veux être seul(e) maintenant, on en reparle plus tard » 

En parallèle, valorisez ses initiatives: j’ai remarqué que tu gères mieux ta frustration, c’est agréable de te voir grandir. Bravo chéri(e) tu ne m’as pas dérangé pendant ma réunion en ligne: merci beaucoup ! L’apprentissage du respect n’est pas un long fleuve tranquille. Cette période d’apprentissage, apporte son lot d’émotions pour les parents: honte, colère, et agacement. 

Surtout ne vous laissez pas emporter par elles. Ce serait contre-productif ! 

Comme je le disais au début de cette chronique respecter les autres et se faire respecter est essentiel pour avoir une vie sociale épanouie.
Le respect de soi et des autres développe le sens du compromis et de l’empathie.
Il aide l’enfant à saisir l’impact et les conséquences de ses actions sur les autres. 

Avant de vous quitter, j’ai pensé qu’il serait judicieux de vous proposer quelques lectures à faire avec vos loustics. 

« Le Respect y’a pas de mal à être attentif aux autres » Jenny O’Neal, Ted O’Neal, 2003

«Les autres » Oriane Lallemand, 2011

« Max ne respecte rien » Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, 2006.              

Je serai au près de vous très prochainement,


En attendant cheminons sereinement avec nos enfants,


Lys, Coach Familial Ma Nannie +

À NOS LOUSTICS – RIVALITÉ ET JALOUSIE AU SEIN DE LA FRATRIE 👧👦👧👦

À nos Loustics,

Il y a quelques mois, je regardais des enfants jouer au sein d’un bac à sable dans un parc parisien. Sans arrêt, ils se détruisaient mutuellement leurs châteaux de sable.

Désemparée et agacée leur maman finit par leur intimer: ça suffit on rentre à la maison les garçons !

Si fratrie rime avec amour ce mot rime aussi avec tensions, disputes et jalousie. Aujourd’hui, j’ai choisis de vous aider à mieux comprendre ces éléments en vous donnant quelques pistes éducatives. Que sont les rivalités fraternelles ? Elles sont un genre de concurrence ou d’animosité entre enfants d’une même famille. Les liens fraternels sont souvent complexes et dépendent de plusieurs facteurs. Parmi eux: le traitement parental, l’ordre de naissance, la personnalité, ou la place au sein de la famille. La rivalité fraternelle peut être exacerbée dans certains cas. Par exemple, entre des enfants du même âge ou du même sexe, ou bien lorsqu’un enfant est surdoué. Dans tous les cas la rivalité existe pour une seul raison: les frères et/ou soeurs passent plus de temps entre eux qu’avec leurs parents. 

Les conflits d’une fratrie sont nécessaires pour l’apprentissage des enfants et le développement de leurs relations sociales.

L’influence des frères et soeurs est bien plus grande que nous l’imaginons. Ce que nous partageons dans l’enfance nous imprègne tous profondément. Entre fusion et rivalité, la fratrie construit son identité et sa personnalité. Tout commence à l’arrivée d’un deuxième enfant, un drame pour l’aîné, qui perd son unicité. Pour Freud « il apprécie exactement le tord que va lui faire le petit étranger ». D’emblée, l’affection manifestée envers le plus jeune, est teintée de jalousie, de haine, de voeux de mort parfois exprimés avec la plus grande candeur.

Si vous êtes dans cette situation je vous invite à dialoguer avec votre aînée. Tout d’abord, l’amour que vous lui portez ne sera pas remis en question. Il est nécessaire de l’inclure dans le développement du nouveau-né: il peut vous assister lors du bain, lui choisir ses vêtements ou lui lire une histoire. Il faut comprendre que le lien du sang n’implique pas forcément une relation privilégiée pour une fratrie. 

Nicole Prieur, philosophe et psychothérapeute, souligne que: « Naître frère, naître soeur c’est à dire appartenir à une fratrie ne suffit pas à instituer la fraternité, ce lien fortement idéalisé par la société et les parents eux-même. Depuis la nuit des temps, le lien fraternel pose question. La bible, par exemple met en scène des rivalités et jalousies dont le processus demeurent étonnement actuels, et les blessures qui y retentissent sont tout à fait identiques à celles que vivent les frères et soeurs contemporains »

Heureusement tout n’est pas perdu et c’est vous, parents qui jouez le rôle principal ! En effet, vous déterminez les règles du vivre ensemble. Ni le frère, ni la soeur n’a de pouvoir sur l’autre et ne peut se rendre justice par lui-même. C’est vous qui leur permettez de trouver leur place ! 

J’en viens donc à ceci: cessons de croire en l’égalité dans la fratrie ! En réalité, aucun enfant ne représente la même chose pour ses parents: chaque enfant est unique. Il est essentiel de faire valoir cette singularité sans y porter des jugements et sans instaurer une concurrence. Par exemple, en accordant un temps privilégié et exclusif à chacun de vos enfants. Cela renforce l’individualisation de chacun, le sentiment d’exister et d’être important. Les liens d’une fratrie sont d’autant plus solides lorsque la personnalité de chacun y est reconnu.

Mettez en évidence la complémentarité et la richesse des différences de vos enfants. Si l’un est bruyant et parfois agaçant il est peut être le plus créatif. Certes, son comportement est gênant mais la famille se réjouit de la bonne humeur qu’il insuffle. S’il n’existe pas de formule magique pour contrôler la jalousie fraternelle, il est important de la rendre visible et de ne pas minimiser les mauvais actes de nos enfants. Empêcher son enfant d’exprimer sa vulnérabilité peut se transformer en angoisse et se retourner contre lui. Plus tard, il est probable que de telles situations se reproduisent entre ses enfants et les enfants de son frère ou sa soeur par exemple.

Il s’agit de la transmission transgénérationnelle des traumatismes familiaux. 

Selon les experts de la psychanalyse, les rivalités et les rancœurs de l’enfance demeurent intactes au fil du temps, prêtes à bondir à chaque instant. D’autant plus que le non-dit occupe une place importante. Mon conseil: veillez à ce que les conflits de vos enfants se règlent en évitant à tout pris le non-dit. J’ai vu des parents incapables de recevoir tous leurs enfants ensemble tellement leurs relations s’étaient détériorées. Dans un cas pareil, seules la thérapie familiale ou la médiation sont les solutions. 

En naissant nous recevons un «grand livre » des dettes, des mérites, des valeurs, des règles, des missions de la famille. Nous devons faire fructifier ce patrimoine, en régler les dettes, et en perpétuer les valeurs…

Je serai auprès de vous très prochainement, 

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants, 

Lys, Coach Familial Ma Nannie +

À NOS LOUSTICS – COMMENT GÉRER AU MIEUX LE VIVRE ENSEMBLE ? 👫👭👬

À nos loustics,

Confinés, Confinés, Confinés, et oui ça fait bientôt deux semaines ! Il y a quelques jours, alors que je prenais le soleil en fin de journée, j’assistai à une scène qui m’interpella. Un père de famille, épuisé et au bord des larmes, suppliant ses enfants de lui laisser du temps pour sa séance de sport sur le balcon. 

Cette période sans égale nous oblige à répondre à cette question:

Comment gérer au mieux le vivre ensemble ? 👫👭👬

Tout d’abord, en expliquant clairement aux enfants les raisons de cette situation pour éviter tout états anxiogènes !  Cette rupture nécessite pour eux de garder le lien par téléphone et via internet avec les copains et la famille.

De plus, se rajoute le travail scolaire: le professeur c’est vous ! Comme à l’école les enfants ont besoin d’un cadre et de repères pour les prochaines semaines. Cela commence par l’horaire du lever et du coucher: il doit rester identique. De plus, il est primordial de s’habiller et de ne pas rester en pyjama ! Il faut organiser la journée, travail scolaire, activités, repas et rangement de la maison.

Concrètement, proposez-leur, par exemple après le petit déjeuner et la toilette un temps de jeu en autonomie pendant que vous travaillez.

Pour chaque journée, présentez aux enfants le planning, confiez-leur de petites tâches: vous les rendez responsables !  En milieu de matinée, il faut prévoir une activité suffisamment longue (20 à 30mn) afin de remplir le réservoir d’attention de vos petits en réalisant une activité Ma Nannie + par exemple. 

Ma Nannie + vous accompagne durant cette période particulière en proposant divers activités. Au programme: des recettes, des activités DIY, des expériences scientifiques, et bien d’autres encore. Si vous avez un espace près de votre bureau, n’hésitez pas à y installer vos loustics. Passez-leur commande de créations: ils se sentiront investis dans la vie de la maison. Ainsi, les plus grands peuvent faire leurs devoirs sans assurer la surveillance de leurs cadets.

Trouvez du temps pour les écrans UTILES: ne culpabilisez pas. 

Durant cette période vous aurez à lâcher du lest sur leur temps passé devant un écran. Pour optimiser ces moments, sélectionnez pour eux les programmes intelligents 🖥💻📺. 

Depuis le 23 Mars, France télévision diffuse, chaque jour en fin de matinée « La Maison Lumni » un magazine éducatif en collaboration avec le ministère de l’Education Nationale pour faire la classe du primaire au Lycée. Pour varier les supports je vous propose les podcasts brillants de France Inter  « Une histoire et…Oli »  et les histoires à écouter partout de  « taleming.com« . Sur youtube la chaîne « TheDadlab.com » vous propose des expériences fascinantes.

Pour nos petits citadins, qui n’ont pas la possibilité d’avoir des activités physiques en plein air, il va falloir faire preuve d’imagination pour proposer des exutoires efficaces.  Sortez les cousins et les couvertures, déplacez les chaises et créez des parcours semés d’embûches afin de leur permettre de jouer sur l’équilibre, ramper , sauter et de se faufiler. Prévoyez ces séances sur le temps de sortie de vos voisins si possible pour limiter le bruit. 

En tant qu’éducatrice spécialisée, je préconise également une petite séance de yoga ou de relaxation pour terminer la journée paisiblement. Ce sera l’occasion pour toute la famille de décompresser pendant cette période qui s’annonce longue et stressante.

On se demandait plus haut: Comment gérer au mieux le vivre ensemble ? Tout simplement, en structurant la journée des enfants pour s’offrir des temps personnels de qualité 🤗. 

Je serai auprès de vous très prochainement, 

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants, 

Lys, Coach Familial Ma Nannie +

À NOS LOUSTICS – LE MULTICULTURALISME 🗺🌎

À nos loustics, 

Ces derniers temps je dois vous avouer voguer dans mes réflexions intérieures.  Il faut dire que cette période particulière, où chacun est astreint au confinement, favorise l’introspection.

Aujourd’hui, celle-ci m’amène à aborder avec vous un sujet qui mérite sa chronique: Le multiculturalisme.

Grâce à l’effervescence de la vie: travail, voyages, études, réseaux sociaux, ou par pur hasard, de plus en plus de couples multiculturels voient le jour. S’ajoutent à eux, les parents qui ont adopté des enfants venus de pays étrangers: ne les oublions pas ! 

Au quotidien, nous assistons aux exploits de ces merveilleuses unions. En 1983, un certain Yannick Noah, né de parents Franco-camerounais, remporte Roland Garros. Surya Bonali championne de patinage artistique est adopté par un couple Français à ses huit mois.  C’est en 2018 que Kylian Mbappé remporte la Coupe du Monde au côté de notre formidable équipe: lui aussi est né d’une union multiculturelle. ⚽️⛸🎾

Ce sont ces bambins métis qui sortent de l’école et que je croise au square le mercredi après-midi. Quelle joie d’écouter leurs grands-parents me raconter leurs anecdotes ! Tout petit, les enfants sont souvent interpelés sur la couleur du parent qui vient les chercher.  « Mais qui est-ce ? Est-ce ta nounou ? »

Il y a quelques semaines j’observais avec émotion, à la fin d’un spectacle au conservatoire, un enfant qui partageait avec le public les gâteaux que ses parents avaient préparé. Quel beau partage ! Les sablés avaient été fait par la maman et la spécialité sénégalaise par le papa. Il était d’ailleurs chanteur et je dois dire que sa voix mélodieuse accompagnée de sa Kora m’ont fait chanter le refrain avec lui. 

Pour moi, il est important que chacun des parents trouve sa place dans ce mélange de culture. Par exemple, en transmettant sa langue maternelle. Elle est un élément fondamental de sa culture. Grâce au bilinguisme, l’enfant accorde autant de valeur à la langue étrangère qu’à la langue parlée dans le pays où il habite. 🗣

Pour lui, cette capacité d’apprentissage augmente son estime et permet son épanouissement progressif. Peut-être certains membres de votre famille ont-il des difficultés à s’exprimer en français ? De cette façon, vous leurs permettez d’échanger avec aisance et vous renforcez leur lien.  

Il est également important de garder un lien tangible avec la culture des deux parents. Pour cela, les centres culturels jouent un rôle formidable ! 

Les enfants issus de couple multiculturel sont les messagers de la tolérance, du respect, et de la richesse.Demain, je suis persuadée qu’ils se lèveront face à l’intolérance, le jugement, et les esprits fermés. Au quotidien, ils sont notre ouverture sur le monde !  🤗

Je vous laisse méditer sur ces paroles: « Pour peindre il nous faut une multitude de couleurs »

Je serai de nouveau auprès de vous très prochainement,

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants 

Lys, Coach Familial Ma Nannie +

À NOS LOUSTICS – JOURNÉE MONDIALE DU COMPLIMENT 👍 🙌 👏

A nos loustics, 

Tu as réussis, je suis fier(e) de toi ! Oh quel beau sourire mon lapin, tu me remplis de joie! N’oubliez jamais de dire: Bravo mon Amour. Célébrons ensemble la journée du compliment ! 

Si le compliment peut sembler banal, il est bien au contraire à l’origine de l’épanouissement de votre enfant. Il doit l’accompagner pas à pas. Votre enfant se construit: il va à l’école puis ira au collège, au lycée à l’université et deviendra adulte 👩‍🎓👨‍🎓.

Vous êtes leurs racines, leurs piliers ! Gardez toujours la ferveur qui vous animait dés les premiers instants passés auprès d’eux.  À travers les actes du quotidien, vos compliments leurs permettent d’avoir confiance en eux et les aident à rester indulgent avec eux-mêmes. Tu vas y arriver, c’est la première fois, réessayes, la prochaine fois tu sauras faire, BRAVO ! 

Le compliment est toujours le bienvenu … ❤️

J’achève ma chronique sur la phrase d’un philosophe qui, je l’espère, fera méditer un grand nombre d’entre vous. D’ailleurs, il donnera peut-être du fil à retordre à vos loustics dans quelques années 😁

« Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant » Pythagore

Je serai de nouveau auprès de vous très prochainement.

En attendant, cheminons sereinement avec nos enfants !

Lys, Coach Familial Ma Nannie + 

À NOS LOUSTICS ! – CAJOLEZ, C’EST LE HUG DAY

À nos loustics, 

Quel plaisir de se blottir dans les bras de ceux qu’on aime !  Saviez-vous qu’en ce 21 janvier, nous célébrons les câlins ? Et que cette journée a été instituée en 1986 ? 🤔

L’histoire du câlin est très ancienne puisque l’étreinte était déjà courante au Néolithique. Nos aïeux en avaient déjà saisis les bénéfices. 

Il a aussi été utilisé comme moyen de révolte en Inde, symbole contre la déforestation ! 🌳🌴

En effet, les câlins nous font du bien car ils nous renvoient au tout petit enfant que nous étions. Ils nous réconfortent, nous encouragent, nous apaisent et nous sécurisent.

Ils sont important pour notre équilibre et celui de nos loustiques, alors n’attendez pas la journée du câlin et faites-en dès que possible aux êtres qui vous sont chers. 💏👩‍❤️‍💋‍👩👨‍❤️‍💋‍👨

Je serai de nouveau auprès de vous très prochainement.

En attendant, cheminons sereinement avec nos enfants !

Lys, Coach Familial Ma Nannie + 

À NOS LOUSTICS ! – LES PRÉPARATIFS DE NOËL 🎄

À nos loustics, 

Quelle joie d’entrer dans ce mois de Noël !

À petits pas Noël arrive pour briller dans nos quartiers ! Les bambins écrivent au Père Noël en détaillant la liste de leurs envies, de leurs souhaits. En espérant, impatients l’arrivée de cette magnifique matinée. 🎁

Tandis que chacun de nous, qu’il soit d’Alger, Saint-Barthélémy, Tokyo, ou Paris, apprécie les lumières de Noël venant réchauffer cette période hivernale… Je suis sûre d’une chose: ce mystérieux Père Noël nous apporte douceur et réconfort. 🎅🎅                                              

Et oui, tout comme nos loustics nous comptons les jours !

Alors pourquoi ne pas réaliser un calendrier de l’Avent ? 

Pour ce faire il vous faut: 

  • Des crayons de couleurs et autres feutres fins
  • 24 carrés de tissus et 24 petits rubans ou ficelles
  • 1 support en carton en guise de support 
  • Un mélange de 24 chocolats

Les étapes:

  • Inscrivez dans le désordre tous les jours de Décembre jusqu’au 24
  • Confectionnez des petits paquets avec le tissu et les rubans pour y glisser les chocolats.                     N’oubliez pas les petits mots doux pour accompagner la journée de vos loustiques ! 
  • Fixez les paquets au carton et voilà un calendrier de l’Avent DIY ! 

Je serai de nouveau auprès de vous très prochainement.

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants 👫👫 ! 

Lys, Coach Familial Ma Nannie + 

À NOS LOUSTICS ! – LE HARCÈLEMENT SCOLAIRE 🗣

À nos Loustics, 

Être prévoyant et attentif. Deux choses si simples, qui pourtant, sauvent nos enfants des risques d’harcèlement. Aujourd’hui, 7 Novembre, mobilisons nous pour la journée nationale: « Non au Harcèlement » !

Le harcèlement remet en cause notre modèle fondé sur le vivre ensemble et le respect d’autrui. Sensibiliser nos enfants au harcèlement scolaire apparaît plus qu’essentiel.

Ce n’est pas pour rien que cette sensibilisation s’inscrit dans leur programme d’éducation à la citoyenneté ! 

Le harcèlement se fonde sur le rejet des différences. Par ignorance, peur, pression familiale, ou parfois encore par interrogation personnelle.  Le harcèlement peut prendre plusieurs formes.  Physique: Jets d’objets, pincements, cheveux tirés, moqueries, insultes, racket, jeux dangereux.  L’harcèlement mental moins visible mais si dévastateur: regards appuyés, chuchotements insistants, surnoms, mise à l’écart, propagation de rumeurs… Apprenons à nos enfants à être tolérant en acceptant la différence !

L’utilisation d’internet favorise le: « Cyberharcèlement » 💻

Il est une variante récente du harcèlement. Celui-ci repose sur l’usage d’Internet et des réseaux sociaux. En effet, des pages facebook, groupes snapchat et story Instagram sont parfois crées au sein même des classes pour diffuser des montages ou images portant à l’intégrité.

Le cyberharcèlement est favorisé par l’anonymat. L’absence de contrôle permet aux harceleurs d’agir en toute discrétion.                                                

Toutefois, il faut noter les avancées en terme de sécurité dont bénéficient aujourd’hui les réseaux sociaux par exemple. Certaines fonctionnalités permettent de bloquer, masquer, signaler avec une réactivité de réponse importante de la part des régulateurs.

Néanmoins, ces fonctionnalités sont encore loin d’endiguer le harcèlement 🗣.

Il peut avoir des conséquences importantes sur le développement psychologique et social de nos enfants et adolescents: sentiment de honte, perte d’estime de soi, difficulté à aller vers les autres et développement de conduite d’évitement. 

Ces effets peuvent se prolonger à l’âge adulte s’ils ne sont pas pris en compte rapidement. Il est important de rappeler la loi et ses interdits à nos loustiques en leur parlant des sanctions judiciaires.            

Nous devons nous protéger de toutes formes d’harcèlement afin que nos enfants sachent comment s’en protéger à leur tour et devenir des adultes responsables. 👫👬 👭👫.

Des informations sur le harcèlement sont consultables sur le site de: www.e-enfance.org

Je serai de nouveau auprès de vous très prochainement.

En attendant, cheminons sereinement avec nos enfants !

Lys, Coach Familial Ma Nannie +