À NOS LOUSTICS – LES ADDICTIONS CHEZ LES JEUNES đŸ€·â€â™‚ïžđŸ™đŸ‘±đŸ‘ŠđŸ‘§

À nos loustics, 

Les addictions sont multiples, on en distingue deux catégories.

Les addictions liĂ©es Ă  des produits: tabac (nicotine), alcools, mĂ©dicaments, cannabis, opiacĂ©s ( hĂ©roĂŻne, morphine) ou amphĂ©tamines par exemple.  Les addictions comportementales tel que: les addictions sexuelles, la cyber dĂ©pendance, la kleptomanie, la boulimie, les achats compulsifs, ou le « workaholism » par exemple.

L’addiction est dĂ©pendance. C’est un dĂ©sir fort et continuel pour une consommation de produit ou un comportement malgrĂ© toutes les embĂ»ches.

Dans cette chronique j’aborderai avec vous certaines addictions: celles du tabac, du cannabis, des rĂ©seaux sociaux et de la pornographie.  

Pour vous les prĂ©senter, j’ai choisi de faire appel Ă  mes situations professionnelles passĂ©es. 

Pour protĂ©ger l’anonymat des enfants leurs noms sont changĂ©s. 

La premiĂšre situation est celle de Laura. ÂgĂ©e de 11 ans, elle commence par fumer des cigarettes puis du cannabis Ă  la sortie du collĂšge chez une copine. Il lui Ă©tait insupportable de faire ses devoirs et de rester seule Ă  la maison. Aucun de ses deux parents n’avaient repĂ©rĂ© sa consommation ni mĂȘme ses angoisses. DiscrĂštement, elle achetait son cannabis avec son argent de poche. 

Lors d’un sĂ©jour chez ses grands-parents, ses parents sonnent l’alarme. En effet, Laura s’isole dans le noir et ne mange plus. L’engrenage dans lequel elle est tombĂ©e plonge la famille dans un cauchemar. Pour s’en sortir, ils dĂ©mĂ©nagent. Une prioritĂ©: l’éloigner de son dealeur et de ses mauvaises frĂ©quentations. Elle entamera un suivi en pĂ©dopsychiatrie avec des pĂ©riodes de rĂ©mission et de rechutes jusqu’a sa majoritĂ©. Ses parents dĂ©munis et fragilisĂ©s, se sont longtemps accablĂ©s: coupables de n’avoir pas assez protĂ©gĂ© leur fille.

La seconde Situation est celle de Pauline. ÂgĂ©e de 12 ans, elle s’enfermait dans une consommation excessive des rĂ©seaux sociaux. Elle n’avait plus aucun lien avec le monde rĂ©el. Au fil de nos Ă©changes, elle m’a avouĂ© se mettre en danger. En effet, elle entretenait des discussions Ă  caractĂšre sexuelle avec des personnes plus ĂągĂ©es. Elle postait des photos de son corps afin « d’exciter Â» les garçons qui Ă  leur tour faisait de mĂȘme.

HappĂ©e par l’engrenage, Pauline ne conversait que sur ces sujets. Elle croyait tout maĂźtriser jusqu’au moment ou ces garçons lui proposaient des rendez-vous. Pendant des mois, nous l’avons sensibilisĂ© pour lui faire prendre conscience du mal qu’elle s’infligeait. Pauline nous a avouĂ© regarder quotidiennement de la pornographie depuis ses 11 ans en soirĂ©e chez les amies car elle ne voulait pas se sentir idiote lors de ses premiers rapports sexuel.

GrĂące Ă  ces situations, vous l‘avez compris: il est insensĂ© de croire que certaines addictions sont rĂ©servĂ©es aux adultes et non aux enfants. Les addictions peuvent toucher tous les enfants peu importe leur milieu social et leur situation familiale.

Votre rĂŽle de parent est de mieux communiquer avec vos enfants: ne reportez jamais les discussions jugĂ©es embarrassantes et gĂȘnantes. 

Soyez Ă  leur Ă©coute et distinguer les peurs futiles des angoisses et malaises profonds. Selon les situations qu’il vit votre enfant ne doit pas se renfermer. Vous jouez un rĂŽle essentiel. Favorisez toujours un temps de dialogue privilĂ©giĂ©. Pour se confier, votre loustic doit se sentir au calme, Ă©coutĂ©, compris et surtout pas jugĂ©. 

L’addiction est un substitut Ă  la rĂ©flexion. Elle permet de s’évader pour ne plus faire face Ă  la rĂ©alitĂ©: jugĂ©e trop dure. Aussi difficiles soient-elles, votre enfant doit verbaliser les situations qu’il vit, accepter la frustration, mesurer sa joie, ne pas laisser exploser sa colĂšre de façon irraisonnĂ©e par exemple. En somme, il s’agit de  gĂ©rer ses Ă©motions.

MĂȘme si votre enfant vous paraĂźt mature: ne le laissez pas grandir trop vite !

La sociĂ©tĂ©, elle mĂȘme, l’y pousse. En effet, les jeunes sont dans l’identification. Beaucoup d’entre eux imitent les comportements observĂ©s dans leur cercle proche: famille, amis ou Ă  la tĂ©lĂ© Ă  travers des Ă©missions de tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© par exemple. Souvent, c’est la course Ă  qui fera le premier. Vos loustics sont uniques et doivent rĂ©aliser leurs expĂ©riences Ă  leur rythme. Pour prĂ©venir certaines addictions, vous devez leur faire comprendre qu’ils n’ont Ă  imiter personne. 

Sensibilisez toujours vos enfants aux différentes addictions.

Par exemple, accompagnez votre enfant dans ses choix de films et sĂ©ries. Prenez le temps de regarder avec lui ces programmes et d’échanger avec lui sur ce qu’il en a compris. 

La diffusion de film inappropriĂ© provoque des  perturbations psychiques et des comportements inadaptĂ©s . Vos enfants n’ont pas encore la possibilitĂ© de faire la diffĂ©rence entre rĂ©alitĂ© et fiction. En tant qu’adultes, nous sommes Ă  mĂȘme de voir certaines images mĂȘme si nous pouvons Ă  juste titre en ĂȘtre choquĂ©s.

Lors de l’achat du premier tĂ©lĂ©phone ou ordinateur prenez garde Ă  y installer un contrĂŽle parental: expliquez-en les raisons Ă  votre loustic. Accompagnez-le Ă  dĂ©couvrir les rĂ©seaux sociaux en lui expliquant comment s’y protĂ©ger (ne pas y livrer toute sa vie privĂ©, vĂ©rifier les sources, signaler les images choquantes). 

Voici quelques liens pour se documenter sur le sujet.

http://www.csa.fr  ProtĂ©ger les enfants . 

 Alcool et addiction expliquĂ©s aux enfants:https://www.youtube.com/watch?v=DSMk0PvQGyE

– EnvoyĂ© spĂ©cial:  Accrocs aux Ă©crans ( intĂ©grale de jeudi 18 janvier 2018 ) 

– MinistĂšre des solidaritĂ©s et de la santĂ©: https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/addictions/article/informations-sur-les-addictions-et-les-drogues 

– Structures en addictologie-soins en Ăźle-de-France: http://www.psycom.org/Site-mobile/Ou-s-adresser/Soins/Soins-en-Ile-de-France/Structures-en-addictologie

Je serai de nouveau auprĂšs de vous trĂšs prochainement,

En attendant cheminons sereinement avec nos enfants, 

Lys, Coach Familial Ma Nannie +

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s