À NOS LOUSTICS – LES ENFANTS TYRANS 👶👦👧👩👱

À nos Loustic(s), 

Je me questionne de plus en plus sur les parents fragilisés et démunis face aux comportements de leurs enfants rois ou tyrans. L’enfant tyran n’a pas un comportement similaire aux autres enfants, il est donc important que l’on définisse cette notion ensemble. Un enfant tyran décide de la conduite de ses parents et ne supporte pas la frustration. Il manipule l’entourage par des manoeuvres et des menaces et culpabilise les parents en les mettant «dos à dos ».

L’enfant tyran pousse ses parents à bout et fait exploser sa famille à l’âge de l’adolescence. Pour être tyran, il faut être roi: il n’y a pas de tyran au chômage ! Le tyran c’est d’abord un dictateur qui veut prendre le pouvoir sur son entourage.  Naturellement l’enfant veut commander, c’est normal, cependant les frustrations sont nécessaires. 

Oui, la tyrannie met à l’épreuve la parentalité et le couple. Chacun peut reprocher à l’autre d’être trop souple ou trop sévère. L’autorité des parents est un ingrédient primordial pour grandir et avoir des repères solides. La génération 1968 ne voulait plus d’interdit, les années 2000 veulent une reprise en main. 

Un bébé, puis un jeune enfant a des pulsions assez fréquentes. Pour l’aider à se construire dans notre monde et à respecter l’autre, nous devons le frustrer et lui demander de ne pas céder à ses pulsions. Il est crucial de le mettre face à la réalité et non le laisser face à ses désirs. 

La frustration permet à l’enfant de faire la part des choses. Freud théorise: le principe de plaisir et le principe de réalité. 

Il faut être indifférent aux crises de nerf ! C’est sûr, c’est ce qui fonctionne et c’est très dur. Les parents sont tantôt dans la séduction ou dans l’emportement, dans les deux cas ils perdent ! C’est un travail de self-control : distance et de l’indifférence. 

C’est aussi comme cela que l’on devient adulte. Il faut apprendre à dire « c’est comme ça » et non pas « fais ce que tu veux mon loulou, on t’écoute ». Il est important que votre enfant respecte vos interdits. Si rien ne se passe, votre autorité n’aura plus aucun sens et votre enfant sera perdu face à un discours contradictoire. 

S’il outrepasse votre décision, la punition doit être la réponse la plus juste. Cette punition doit se mettre en relation avec le non-respect de votre interdit. Il ne s’agit pas de l’agresser physiquement ou de le maltraiter, mais de le contraindre à faire un acte réparateur et constructif. 

Quand on sent que l’on a plus de possibilité d’avancer, il ne faut pas hésiter à demander l’aide d’un professionnel. 

Il vaut mieux une consultation préventive, un rendez-vous mensuel, ou un groupe de parole pour adolescents que de laisser s’installer des comportements tyranniques qui peuvent chez certains devenir destructeurs. Des parents insultés, maltraités ou encore battus par leurs adolescents. 

Il nous faut persévérer et accompagner notre enfant avant qu’il ne devienne adulte.
Nous rencontrons trop régulièrement, ces adultes qui ne savent pas se comporter et à la moindre frustration ou perte de patience, explosent dans un langage irrespectueux et passent parfois à l’acte. Il est encore temps d’intervenir auprès de nos enfants pour leur donner toutes les clés du vivre-ensemble. 

Avant de vous quitter, je vous propose quelques lectures: 

  • Enfants tyrans, parents souffrants, Diane Purper-Ouakil. Édition Aubier
  • De l’enfant roi à l’enfant tyran, Didier Pleux. Edition Odile Jacob 

Je serai avec vous très prochainement, en attendant cheminons sereinement avec nos enfants. 

Lys, Coach Familial Ma Nannie +.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s